mercredi 28 octobre 2015

Débit d'un réseau TCP/IP avec iperf

A toutes fin de comparaison utiles, j'ai décidé de collecter la vitesse de transfert brute de différents réseaux physiques auquel j'ai accès , via la commande iperf.

 Commandes utilisées

Commande client: iperf -c nasi.local -w 65536 -p 12345 -t 60
Commande server:iperf -s -w 65536 -p 12345
NB: les cartes réseaux utilisées sont indiqués par leur nom de pilote Linux ou FreeBSD

Réseau Gigabit Ethernet

Intel e1000e sur le serveur
e1000e sur le client
726 Mbits/sec

Réseau Fast Ethernet

VIA Technologies Rhine I/II/III Ethernet sur le serveur (FreeBSD vr)
e1000e  sur le client
77.1 Mbits/sec


Réseau Powerline, distance 20m / 1 Etage,
Netgear Powerline 200

 6.45 Mbits/sec

Réseau Wifi 11g 54Mb/s, Link Quality=70/70  Signal level=-34 dBm

Atheros 5212 sur le serveur (FreeBSD ath)
iwlwifi sur le client

13.2 Mbits/sec



dimanche 12 avril 2015

Désactiver la mise en veille à distance sous Gnome3

Par défaut mon ordinateur de bureau se met en veille au bout de 30 minutes, une mesure d'économie bien pratique.
Seulement de temps en temps, j'ai besoin d'y acceder par ssh, et après 30 minutes d'activité, il se remet en veille.
Le paramètre de mise en veille est configurée dans le registre dconf, qui peut se lire avec:
 
gsettings get org.gnome.settings-daemon.plugins.power sleep-inactive-ac-timeout
1800 # 30 min x 60 sec

Pour désactiver la mise en veille, on met le timeout à 0.

dbus-launch gsettings set org.gnome.settings-daemon.plugins.power sleep-inactive-ac-timeout 0

La commande dbus-launch est nécessaire en cas de connexion distante.



jeudi 26 mars 2015

Comprendre ce que fait le Javascript en 30 secondes et 3 commandes

Si vous avez déjà vu un terminal et une ligne de commande sous Linux, vous êtes à moins de 30 secondes de votre premier programme Javascript.

Top Chrono:

* ouvrez une autre fenêtre avec votre navigateur, allez sur une page au hasard
(par exemple: la mienne !), tout en gardant ce texte sous les yeux

* sur cette nouvelle fenêtre appuyez sur F12 sur votre navigateur, pour activer les outils de développement
 Vous devriez voire apparaître une fenêtre semblable à ceci en bas:


* dans les outils de développements, cliquer sur l'onglet indiqué "Console".
Cet onglet contient tout en bas une ligne deux chevrons qu'on appelle un prompt, et dans lequel on peut taper des commandes:


* cliquer dans la barre au niveau du prompt, et entrez le texte suivant:

console.log('bonjour la companie');

Voila il s'agit de votre première commande Javascript ! N'oubliez pas les guillemets, le point virgule est optionnel mais fait partie des bonnes habitudes.

* on peut tenter comme dans un shell unix/linux d'autres commandes:

new date(); 
2 + 2 ;

* on peut obtenir des informations sur la page web que l'on est en train de lire:

console.log(document.domain);
console.log(document.title);

* et encore mieux on peut le modifier !

document.title = 'ca me plait pas mal';
document.bodyInnerHTML = 'a small text'
document.bodyInnerHTML = '<h1> a bigger title </h1>'

Voila vous avez découvert ce qu'est le Javascript, un langage pour lire, créer et modifier le contenu d'une page web !



jeudi 1 janvier 2015

Le plus grand succès du logiciel libre ? Internet, tout simplement

Le bug n°1 de Ubuntu (Microsoft has a Majority Market share) parait toujours d'actualité si on l'on se dirige vers le rayon PC de n'importe quelle grande surface. Cependant le post de blog que vous lisez à l'heure actuelle, est sans doute affiché dans un navigateur opensource (comme 60% du marché). Pour vous connecter à ce serveur vous avez utilisé un serveur DNS, sans doute Bind, le serveur DNS opensource de référence ? Ou si vous êtes chez Free, peut être PowerDNS encore un serveur DNS OpenSource.
Quel serveur distribue ces pages webs ? Apache ou Nginx deux logiciels libres qui possèdent 80 % du marché.

Quel langage de programmation utilise ce système pour afficher ce blog à partir de la base de données ? Java, Perl, PHP, Python ? Scala, Ruby ? Tous des langages dont l'implémentation de référence est libre.
Et sur quel OS tourne ce langage de programmation ? Qu'il soit chez Google, Yahoo ou un serveur perso sur OVH, Gandi ou Dedibox, vraisemblablement Linux ou FreeBSD, un OS libre.

La seule partie de l'infrastucture Internet sur laquelle le propriétaire domine c'est dans le domaine des routeurs des FAI, avec Cisco comme acteur dominant (encore que Juniper, basé sur FreeBSD, occupe maintenant 30% du marché)

On pourrait parler encore  de protocoles réseaux, de formats d'image, mais l'essentiel est là: de BSD 4.2 qui a mis TCP/IP sur le devant de la scène en 1982 , à Chromium aujourd'hui, Internet a été construit par le logiciel libre.