mardi 22 avril 2008

Worse Is Better versus The Right Thing dans le logiciel libre

Worse is better, qui pourra se comprendre schémaiquement en "le plus c'est simple, le mieux ce sera tire son nom d'un article du spécialiste Lisp Richard Gabriel. Dans cet article écrit en 1989, Richard Gabriel explique comment Unix et le C l'ont emporté commercialement et dans la recherche par rapport à Lisp et aux machines Lisp, bien que celles ci semblaient initialement bien mieux conçues. Pourquoi ? Le développement Worse is Better met l'accent sur la rapidité du développement et la simplicité de l'interface, ce qui permet au logiciel de croire rapidement en fonctionnalités et d'être porté facilement, alors que le développement "The Right Thing" met d'abord l'accent sur la perfection de la conception et de l'implémentation. Un exemple est Mysql versus Postgres, où Mysql a représenté longtemps un SGBDR simple et rapide, mais qui implémentait peu de fonctionnalités SQL ANSI.

Le tableau suivant propose suivant une gradation Worse is Better versus the Right Thing, dans le stack du logiciel libre, suivant ma propre expérience d'administrateur système et diverses lectures.


Références externes:

NB: en aucun cas ce tableau ne représente un quelconque jugement de valeur des logiciels mentionnés.
Un désaccord ? Des exemples a rajouter ? Le document source est disponible ici.

1 commentaire:

Julien a dit…

C'est quand même un mega-appel au troll.