jeudi 17 janvier 2008

Comment communiquent les Unix Libres ? Comparaison entre NeBSD, Debian, Gentoo, Ubuntu

BSD Unix 4.2, le système unix contenant la première implémentation fonctionnelle de TCP/IP est sorti en 1983, il y a maintenant 25 ans. TCP/IP a suffisamment été bien conçu pour n'avoir jamais subi d'évolution majeure, le plus grand changement étant le passage a IPv6 qui commence seulement a atteindre le grand public, avec la recente offre de Free en France.

Par contre au niveau de la couche applicative, qui tourne au dessus de TCP/IP chaque année apporte son lot de nouveautés. Dans les années 80 TCP/IP a servi à échanger du courriel avec lendemains, des fichiers en mode texte avec FTP, et a se connecter sur une machine distante avec rsh et telnet. Puis à la fin des années 1980 et au début des années 1990 Usenet, via le protocole nntp est devenu le moyen de communication préféré pour échanger de l'information , et de nombreux projets de cet époque ont démarre suite a une annonce sur Usenet (Linux, Samba, CVS, Debian). En 1993 la sortie de Mosaic propulse internet dans le grand public, les sites web se multiplient. La popularisation d'internet dans le grand public entraîne alors une foule de nouvelles applications tournant autour de TCP/IP: en 1994 Netscape avec SSL rend possible les connections TCP/IP sécurisées, en 1995 RealPlayer popularise le streaming de musique et Ward Cunningham met en ligne le premier wiki, en 1996 sort UBB:Classic, le pionnier des forums web, en 1998 apparait OpenDiary la première plateforme d'hébergements de blogs, en 1999 l'apparition de Napster lance la vague du peer-to-peer, en 2002 Macromedia inclut dans Flash 6 un premier codec vidéo pour lire des vidéos en lignes, le social networking explose avec Facebook créé en 2004, et en 2007 le format de syndication Atom devient un standard officiel de l'IETF.

Les moyens de s'échanger de l'information, ne manquent donc pas, lesquels allons donc nous employer ? Tour d'horizon de NetBSD, Debian, Gentoo et Ubuntu.

NetBSD
NetBSD est intéressant à plus d'un titre. En effet de tous les unix libres existant, il s'agit du projet ayant l'histoire la plus ancienne, la première release de NetBSD remontant a Mars 1993.
La quasi totalité de la communication chez NetBSD se passe sur les listes de diffusion, archivées en ligne et remontant jusqu'en 1993. Les développeurs utilisent officiellement IRC depuis 2006 lors des "hackatons", des sessions de codage sur un point precis qui regroupent sur un channel IRC des développeurs du monde entier. Pendant longtemps NetBSD n'indiquait pas de channels IRC sur le site officiel, depuis la refonte du site en 2007 ils sont maintenant indiqués, ainsi que le wiki non-officiel de Zafer Eydogan.
Le site web de NetBSD est lui même entièrement écrit en XML avec DocBook, les pages html sont générées statiquement avec XSLT avant d'être mises en ligne. Sûrement le meilleur de ce qui peut se faire en terme de documentation ( standards, portabilité ) mais une barrière d'entrée assez forte pour les contributeurs potentiels. Le package NetBSD netbsd-www qui installe les dépendances requises pour l'environnement DocBook necessite l'installation de plus d'une quinzaine de paquets.
En résumé, on a donc surtout du mail et depuis peu wiki et IRC.

Debian GNU/Linux
Lancé en août 1993, Debian est aussi un des Unix libres les plus anciens encore en activité.
Le principal mode de communication de Debian est depuis toujours les mailing lists debian-devel et debian-users, ainsi jusqu'en 2006 que les debian weekly news de Joey Schulze. Les debian weekly news étaient essentiellement d'ailleurs un compte rendu des discussions importantes ayant eu lieu sur les mailing lists.
Debian est un grand utilisateur de chat IRC, depuis ses débuts. La fondation tutelle de Debian, SPI ( Software in the Public Interest ) patronne aussi le réseau OFTC, sur lequel les channels officiels IRC de Debian ont migré . Ce qui fait que Debian dispose presque de son propre reseau IRC.
IRC est par exemple utilisé par Debian lors de l'élection du leader du projet, avec un debat public sur IRC, et suscite des contreverses parfois aigues, ce qui montre l'importance qu'on lui accorde.
Debian dispose aussi d'une syndication des blogs des développeurs, gérée par Mako Hill, un développeur Debian et Ubuntu, avec environ 150 blogs actifs. Depuis peu le wiki de Debian est aussi devenu un support officiel de Debian ( passage de l'adresse de debian.net en debian.org) mais le contenu reste encore un peu maigre, et le look plutôt spartiate.
Enfin Debian dispose aussi depuis peu de forums web, bien qu'une partie des développeurs les ait critiqués comme non pertinents lors de leur lancement, rappelant que le développement comme le support de Debian doit pouvoir se faire entièrement en mode texte.


Gentoo
Quand on arrive sur le site de gentoo, par rapport aux deux ancêtres évoqués plus haut, on est tout de suite frappe par le design plus récent du site web, et la place accordée aux forums web, en quatrième position sur la barre de navigation. Les forums web de gentoo sont très populaires, actuellement plus de 110 000 utilisateurs, 10 fois plus que debian qui tourne autour de 11 000. IRC est également extrêmement populaire avec une impressionnante liste de channels allant de Komunitas Pengguna Gentoo Indonesia ( pour les utilisateurs de gentoo en indonesie ) au Gentoo Lisp related chat.
Cette popularité des forums web et d'IRC, ainsi que peut être l'age moyen des développeurs, fait que Gentoo est un des rares Unix libres, où il est plus fréquent de citer un développeur par son avatar que par son nom réel. Gentoo possède aussi comme debian, une syndication des blogs des développeurs, qui bien que moins fournie en flux rss/atom est plus mise en valeur par un lien direct sur la page d'accueil du site. Enfin Gentoo tout comme NetBSD ne possède pas de wiki officiel, mais d'autres ont su profiter de ce vide pour créer un wiki non-officiel particulièrement bien fourni.

Ubuntu
Dans le logiciel libre comme dans beaucoup d'autres domaines, on atteint le ciel en marchant sur les épaules des géants qui nous ont précédé. Ceci est particulièrement frappant pour Ubuntu. A son lancement Ubuntu a embauché un certain nombres de développeurs Debian et mis en place à son démarrage une infrastructure de gestion du projet qui est très proche de celle de Debian.

Interface web de navigation des paquets:

Debian: http://packages.debian.org/stable/shells/pdksh

Ubuntu: http://packages.ubuntu.com/gutsy/shells/pdksh

Nom de quelques listes de diffusion:
Debian: http://lists.debian.org
Ubuntu: http://lists.ubuntu.com

DebianUbuntu
debian-announceubuntu-announce
debian-develubuntu-devel
debian-userubuntu-users
debian-changesgutsy-changes

Le wiki Ubuntu est aussi basé sur moinmoin, tout comme le wiki Debian. Mais Ubuntu est allé beaucoup plus loin que Debian, en utilisant massivement le wiki depuis le début, le site initial d'Ubuntu étant lui même au départ une simple page wiki. La majeure partie de la documentation Ubuntu est contenue dans le wiki, et a permis une grande implication des utilisateurs des le début.
Canonical a finement joué dans l'organisation de la communauté des utilisateurs, en mettant en place un cadre général, dans lequel les utilisateurs peuvent ensuite s'auto-organiser suivant leurs intérêts. Les exemples les plus frappants sont les LoCoTeams, les groupes d'utilisateurs d'Ubuntu dans différents pays,
ou l'équipe Marketing. Les ubunteros peuvent aussi directement participer a l'écriture des spécification pour les releases suivantes d'Ubuntu, pétitionner sur telle ou telle feature, ou poster les logs de conversation IRC. Un simple compte sur le wiki suffit pour modifier ces documents, on est bien loin de la rigidité des droits de commits CVS, nécessaires par exemple pour contribuer a la documentation html de NetBSD.

Ubuntu possède aussi un nombre respectable d'utilisateurs sur les channels IRC, mais proportionnellement aux nombres d'utilisateurs la popularité d'IRC reste relative pour Ubuntu. Ceci est peut être dit au fait qu'IRC reste un médium pour utilisateurs de l'informatique avertis, contrairement aux forums webs.

Comparaison des utilisateurs d'IRC par projet, sur le canal #user
ProjetUtilisateurs sur EFnetUtilisateurs
sur Freenode
NetBSD51124
Debian GNU/Linux122791( +701 sur OFTC)
Gentoo179933
Ubuntu1761384

C'est sur les forums web que les utilisateurs d'Ubuntu se ruent avec le plus d'empressement: 480 000 comptes utilisateurs sur les forums anglophones ! 61 748 sur ubuntu-fr ! Si l'on cherche une preuve de la popularité d'ubuntu, elle est bien la. Au début de ce post je vous parlais de nouvelles technologies internet récemment popularisées: et bien Ubuntu possède un site (non-officiel mais mis en place avec l'equipe Marketing d'Ubuntu ) de streaming video, et fais même du social networking.
Comparer par exemple une page de launchpad et une page de myspace ? Photo, amis/karma, contact accessible seulement aux personnes membres du réseau ....
Le cas launchpad est suffisamment novateur, j'y reviendrai dans une post suivant. Rappelons seulement qu'a la différence des technologies sus mentionnées launchpad n'est pas un logiciel libre.

Conclusion:
Ce qui frappe dans ce tour d'horizon, c'est que les dates de lancement des technologies employées par les projets unix libres coïncident avec les dates de popularisation des technologies qu'ils emploient. Ainsi quand NetBSD est apparu le principal moyen de communication sur internet était le mail, et NetBSD en est resté peu ou prou la. Gentoo est apparu après l'explosion des forums web, et Ubuntu après le succès de Wikipédia. Il semble donc que les têtes de projets mettent un place une infrastructure correspondant a l'état actuel de la technologie au lancement du projet, et aient bien du mal ensuite a en sortir. Ceci est parfaitement compréhensible, mettre un place un nouveau moyen de communication, c'est devoir ensuite hiérarchiser pour savoir quel canal sera officiel, et lequel ne le sera pas. Et garder la communication sur les médiums que l'on connaît deja, c'est aussi garder plus facilement le contrôle sur le projet lui même.






Aucun commentaire: